Désapprendre (quote)

A 17 ans, les futurs sont tellement ouverts que c’en est presque angoissant.
A 40 ans, les potentialités sont si recroquevillées qu’on pourrait commencer à en pleurer.

A-t-on seulement eu la sagesse intermédiaire d’apprendre à ne rien attendre ?
Aux murs du trop et du trop peu, on se cogne inévitablement.
Celui qui n’attend rien n’est plus dans la maison.

 

3ONsx1n.jpeg

Franck Joseph

©FJ Dec2018

Poèmes, recueils, articles et romans disponibles en format papier : LIVRES ET RECUEILS

Publicités

4 réflexions sur « Désapprendre (quote) »

  1. Les attentes… vaste programme. Un jour quelqu’un a qui je disais que je n’attendais rien m’a répondu : Si tu n’attends rien, tu n’auras rien, ça m’a fait réfléchir ! Merci de ta profondeur.

    1. Bonjour… c’est très vrai. À tous niveaux, pourtant, les attentes engluent leur hôtes dans la fuite en avant, les programment pour un retour en arrière.
      L’espoir est peut être un élan d’une autre dimension. D’aucuns diraient l’espérance…
      Pour ma part, les attentes en embuscade m’occupent suffisamment..
      Merci pour votre message
      Je vous souhaite un très bon dimanche
      Franck

  2. Et à 65, il y a encore, ou de nouveau, c’est selon, des possibles de toutes sortes !

    1. merci Gilles pour ce message venu du futur !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close