Dernier Recours

Tu ne peux rien faire, laisse tomber.
Tu ne peux rien pour toi non plus.
Ecoute-moi, crois-moi.

J’ai bien vu, je sais de quoi je parle,
Et je ne peux rien pour moi.
Fais comme moi, assieds-toi et regarde.

Tu ne peux rien pour toi,
Les recettes et les formules que tu prépares
Sont des petits arrangements que tu mets en place
Toi-même, depuis celui qui n’est qu’instabilité.

Tu soignes le gourmand avec des barres chocolatées
Tu répares les crevaisons avec une pointe aiguisée.
Les relectures d’égo, les collages d’après découpe,
Le développement personnel, les raisonnements en terme d’objectifs
Les formules de magazines ne sont que tristes transactions.
(parfois grandiloquentes et riches de promesses)
Ce sont les idées du mental pour aider le mental.
Que fais-tu encore à attendre ?

De livre en émission, de croyance en gourou,
Tu sautes sur les solutions, tu investis du pouvoir salvateur
Les pierres que tu fais apparaître sous tes pieds
Laisse tomber. Laisse-toi tomber.

Tu ne peux rien pour toi.
Et moi, qui suis un je pour moi-même
Du même rang que le je de toi-même,
Je ne peux rien pour toi.

Tricoter des laisses pour te promener

Dans des jardins nouveaux, épicés de l’orient
Parsemés des arbres de fantasmes
Mais il faut le voir pour le croire

Je peux te le dire parce que je l’ai vu.
Ne m’écoute pas : je ne peux rien pour toi.
Cesse de rafistoler ton moi
Et n’écoute pas les discours de celui
Qui te propose les panoplies d’occasion, des déguisements
Des accessoires d’agrément :
Celui-là ne peut rien pour personne.

Maintenant que tu as empilé, porté
Assumé l’ensemble de la gamme
Peux-tu voir, que tu ne t’aides pas,
Quel que soit le fil que tu tricotes,
Tu ne peux rien pour toi ?

 

Finalement assis, tous les recours épuisés
Écoute et laisse

Laisse Celui qui n’est que nudité
Te réchauffer.

 

Franck Joseph

 


©F.J sept 2018

Lien vers les Recueils en version papier :  RECUEILS

 

Publicités

4 réflexions sur « Dernier Recours »

  1. En vérité, il est une Voie qui est celle de La Mystique, celle-là vient jusqu’à toi, car Elle est Toi en toi. Lors que tout est balayé, tout est vêture et parure que l’on ne soupçonne pas. Bouddha parlait selon l’entendement de chacun, et il a donné La méthode afin que l’on se libère de la souffrance, de son emprise. Mais, Il est allé beaucoup plus loin, et a découvert un Autre Monde. Celui des hautes Sphères. Le chemin est perpétuel de Beauté. Chacun nous sommes ce Monde. Chacun, nous y sommes déjà. Mais nous ne le savons pas. La nudité ne vient pas de nous, car de nous à nous, la nudité serait encore un leurre. Néanmoins, quand Il veut, Cela qui est en nous, celui qui est Là, jaillit à notre conscience. Nous sommes encore loin de comprendre, même le début du commencement, mais ce que nous pouvons faire c’est laisser Cela qui est nous, jaillir en Sa Nudité qui est notre nudité. Merci…

    1. « Elle est Toi en toi »
      « Sa Nudité qui est notre nudité »

      Percevoir nos petits bras qui moulinent ad absurdum contre le Vent.

      Merci à toi…

  2. Coucou 😊
    J’adore ton texte ! C’est d’ailleurs, mon préféré 😇
    Merci beaucoup
    Bisou

    1. Bonjour Ingrid !
      J’adore ton commentaire !
      (c’est d’ailleurs, mon préféré)

      J’espère que tu vas bien et que nous nous croiserons bientôt.
      bises
      f

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close